Comment éviter le piratage de ses données bancaires en ligne?

Comment éviter le piratage de ses données bancaires en ligne?


Pour gagner du temps, en un seul clic, le suivi des données bancaires peut se faire sur internet. Mais la crainte du piratage se pose toujours et cela ne rassure pas les gens. De ce fait, la Fédération bancaire française (FBF) a proclamé des mesures de sécurité pour se protéger contre le piratage.

Statistiquement, le nombre de piratages ne cesse de s’accroître et les victimes de ce genre ne comprennent pas ce qui leur arrive ni comment les pirates ont fait pour accéder à leurs informations personnelles.

Il est fréquent que les gens tentent de persuader la banque qu’il y ait eu piratage alors que non. Du coup, les banques sont priées de rembourser les frais endurés sauf si cela est arrivé par inattention venant du client ou si le client est juste malhonnête.

Voici toute une série d’astuces proposés par Détective Banque pouvant aider à éviter le piratage.

Astuce n°1 : consulter régulièrement son compte bancaire

Les pirates ont plusieurs techniques frauduleuses. Des recommandations s’affichent sur les sites bancaires pour prévenir les gens du piratage afin d’éviter au maximum que les pirates obtiennent les informations personnelles des clients. Il est donc conseillé de consulter son compte bancaire au moins une fois par semaine et suivre de près l’état de ce dernier.

Astuce n°2 : choisir un mot de passe sophistiqué et le garder secrètement

Il faut aussi éviter d’utiliser le même mot de passe pour différents comptes (réseaux sociaux, email, banque et autres…). A chaque compte, son propre mot de passe de 4 à 6 chiffres. Un mot de passe bien sécurisé est composé de chiffres et de lettres pour que cela soit plus compliqué à trouver.

Les pirates se renseignent partout, sur les réseaux sociaux, par exemple, pour obtenir le maximum d’informations personnelles donc les mots de passe comprenant les surnoms, le nom des enfants, la date de naissance, le nom du conjoint, la date d’anniversaire de mariage etc. sont à éviter.

Gardez également le mot de passe le plus discrètement possible et ne pas le noter n’importe où (téléphone, ordinateur et agenda).

Dans le même ordre d’idées, il vaut mieux n’utiliser que le téléphone, la tablette et l’ordinateur appartenant à soi-même pour se connecter au réseau bancaire tout en surveillant si les informations n’ont pas été enregistrées au moment où le navigateur demande d’enregistrer le mot de passe.

Changer usuellement le mot de passe est aussi un conseil de à suivre.

Astuce n°3 : éviter toute connexion à partir d’un email ou d’un sms

Les pirates sont de plus en plus rusés et ne se gênent vraiment pas pour envoyer des faux emails ou sms en usant du nom de la banque dans le but de récupérer des données personnelles. En cas de réception d’email de ces fraudeurs, ayez le réflexe de ne pas cliquer sur les liens proposés. Il est bon à savoir que les e-mails venant de la banque, assurance ou autres ne comportent aucun lien.

Astuce n°4 : prévenir immédiatement la banque en présence de cas douteux

Il est important d’informer directement la banque par téléphone ou sur place en cas de doute sur un sms ou email reçu. La banque fera un remboursement auprès du client si le piratage a été prouvé.

Astuce n°5 : bien sécuriser l’ordinateur

L’installation de divers logiciels anti-virus sur le téléphone, la tablette ou encore l’ordinateur peut déjouer les actes de piratage. Toujours verrouiller les terminaux à l’aide des mots de passe pour que l’accès soit difficilement accessible en cas de perte ou de vol est également recommandé. Bien sécuriser la connexion internet pourrait aussi aider contre le piratage de l’ordinateur. Toute utilisation de réseau wifi public est par ailleurs à éviter, car le piratage peut surgir de partout par n’importe quel pirate. Mieux vaut prévenir que guérir !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *